¬ę Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie √©ternelle ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

F√™te de sainte Th√©r√®se-B√©n√©dicte de la Croix (√Čdith Stein), vierge et martyre, copatronne de l'Europe
Commentaire du jour
Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
¬†Motu proprio¬†¬†¬ę Spes aedificandi ¬Ľ (01/10/1999), ¬ß 9 (trad. ¬© copyright Libreria Editrice Vaticana)

¬ę¬†Les dons et l'appel de Dieu sont irr√©vocables¬†¬Ľ (Rm 11,29)

¬†¬†¬†¬†¬† La rencontre d'Edith Stein avec le christianisme ne la conduit pas √† renier ses racines juives, mais les lui fait plut√īt red√©couvrir en pl√©nitude... En r√©alit√©, tout son chemin de perfection chr√©tienne se d√©roule sous le signe non seulement de la solidarit√© humaine avec son peuple d'origine, mais aussi d'un vrai partage spirituel avec la vocation des fils d'Abraham, marqu√©s par le myst√®re de l'appel et des ¬ę¬†dons irr√©vocables¬†¬Ľ de Dieu.



¬†¬†¬†¬†¬†¬†En particulier, elle a fait sienne la souffrance du peuple juif, √† mesure que celle-ci s'exacerbait au cours de la f√©roce pers√©cution nazie, qui demeure, √† c√īt√© d'autres graves expressions du totalitarisme, l'une des taches les plus sombres et les plus honteuses de l'Europe de notre si√®cle. Elle a ressenti alors, dans l'extermination syst√©matique des juifs, que la croix du Christ √©tait mise sur le dos de son peuple, et elle a v√©cu comme une participation personnelle √† la croix sa d√©portation et son ex√©cution dans le tristement c√©l√®bre camp d'Auschwitz-Birkenau‚Ķ

   

¬†¬†¬†¬†¬† Nous nous tournons aujourd'hui vers sainte Th√©r√®se-B√©n√©dicte de la Croix, reconnaissant dans son t√©moignage de victime innocente, d'une part, l'imitation de l'Agneau immol√© et la protestation √©lev√©e contre toutes les violations des droits fondamentaux de la personne¬†; d'autre part, le gage de la rencontre renouvel√©e entre juifs et chr√©tiens qui, dans la ligne voulue par le Concile Vatican II, conna√ģt un temps prometteur d'ouverture r√©ciproque. D√©clarer aujourd'hui Edith Stein copatronne de l'Europe signifie d√©ployer sur l'horizon du vieux continent un √©tendard de respect, de tol√©rance, d'accueil, qui invite hommes et femmes √† se comprendre et √† s'accepter au-del√† des diversit√©s de race, de culture et de religion, afin de former une soci√©t√© vraiment fraternelle. Puisse donc l'Europe cro√ģtre¬†! Puisse-t-elle cro√ģtre comme Europe de l'esprit, dans la ligne du meilleur de son histoire, qui trouve pr√©cis√©ment dans la saintet√© son expression la plus haute.



 
©Evangelizo.org 2001-2017