« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mercredi de la 17e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prĂȘtre Ă  Antioche puis Ă©vĂȘque de Constantinople, docteur de l'Église
HomĂ©lies sur l’évangile de Matthieu, n°47, 2

Les paraboles du trésor et de la perle

      Les deux paraboles du trĂ©sor et de la perle enseignent la mĂȘme chose : qu'il faut prĂ©fĂ©rer l'Évangile Ă  tous les trĂ©sors du monde... Mais il y a quelque chose de plus mĂ©ritoire encore : il faut le prĂ©fĂ©rer avec plaisir, avec joie et sans hĂ©siter. Ne l'oublions jamais : renoncer Ă  tout pour suivre Dieu, c'est gagner plutĂŽt que perdre. La prĂ©dication de l'Évangile est cachĂ©e dans ce monde comme un trĂ©sor cachĂ©, un trĂ©sor inestimable.



      Pour se procurer ce trĂ©sor..., deux conditions sont nĂ©cessaires : le renoncement aux biens de ce monde et un courage solide. Il s'agit, en effet, « d'un nĂ©gociant en recherche de perles fines qui, en ayant trouvĂ© une de grand prix, s'en va vendre tout ce qu'il possĂšde pour l'acheter ». Cette perle unique, c'est la vĂ©ritĂ©, et la vĂ©ritĂ© est une, elle ne se divise pas. PossĂšdes-tu une perle ? Toi, tu connais ta richesse : elle est renfermĂ©e dans le creux de ta main ; tout le monde ignore ta fortune. Il en est de mĂȘme avec l'Évangile : si tu l'embrasses avec foi, s'il reste enfermĂ© dans ton cƓur, quel trĂ©sor ! Toi seul en as la connaissance : les incroyants, qui ignorent sa nature et sa valeur, n'ont aucune idĂ©e de ta richesse incomparable.



 
©Evangelizo.org 2001-2017